Chers voisins,

J’espère ne pas trop vous importuner par le bruit que je peux occasionner. En effet, il m’arrive parfois de porter des talons à la maison.

En tout cas, je vous sais gré de votre indulgence, car vous n’avez jamais évoqué le problème avec moi. Toujours est-il que je vous prie d’accepter toutes mes excuses.


De toute façon, je vous apporte une bonne nouvelle à ce sujet. Je me suis décidée à mettre de la moquette dans l’appartement, ce qui permettra de réduire ce genre de désagrément et plus généralement d’étouffer tous les autres bruits que nous pouvons occasionner.


Bien cordialement,

Prénom Nom

Catégories